gamma-Sarcoglycanopathie

Recherche Phase pré-clinique Phase I ou I/II  

La gamma-Sarcoglycanopathie ou LGMDR5 (ancienne nomenclature LGMD2C) est une forme de dystrophies musculaires des ceintures (LGMD pour Limb Girdle Muscular Dystrophies). Cette pathologie rare est due à des mutations dans le gène de la gamma-sarcoglycane et entrainent une dégénérescence des cellules musculaires (ORPHA:353).

Elle se manifeste par une faiblesse progressive des muscles du bassin et des épaules qui débute généralement avant l’âge de 10 ans, avec une perte de la marche survenant dès la puberté. Une atteinte du muscle cardiaque et une insuffisance respiratoire peuvent survenir au cours de l’évolution de la maladie, aggravant le pronostic et pouvant conduire à une mort prématurée.

Généthon a été un des pionniers de la recherche sur le domaine et a été promoteur d’un essai clinique de phase I pour la gamma-sarcoglycanopathie. Cet essai était basé sur l’administration intramusculaire de vecteur AAV (Adeno-Associated Virus) portant une copie normale du gène. Au total, neuf patients ont été inclus. Un mois après l’injection, les chercheurs avaient constaté une bonne tolérance du produit, et la présence du gène thérapeutique chez les malades traités à la plus forte dose mais en quantité limitée.

Et aujourd’hui ?

Bénéficiant des développements récents des technologies de transfert de gène, ce programme (au stade préclinique) a maintenant pour ambition d’apporter une quantité suffisante de la protéine thérapeutique dans les muscles des patients.