Maladie de Pompe

La maladie de Pompe est une maladie génétique héréditaire qui provoque un déficit en une enzyme, l’alpha-glucosidase acide, entraînant ainsi une atteinte cardiaque, une faiblesse musculaire progressive et des difficultés respiratoires. Un produit intégrant des technologies développées à Généthon est en cours d’essai clinique par la société Spark Therapeutics.

Qu’est-ce que la maladie de Pompe ?

La maladie de Pompe est une maladie génétique héréditaire liée à un déficit en alpha-glucosidase acide (GAA) qui entraîne une accumulation de glycogène dans les lysosomes, ce qui provoque des dommages cellulaires dans différents tissus, particulièrement dans le cœur, les muscles, le foie et le système nerveux. Chez le nourrisson atteint d’une forme grave, le muscle cardiaque est souvent touché ; c’est la cause principale de décès. Chez les patients atteints d’une forme tardive, le système respiratoire et la capacité de déplacement sont généralement les plus affectés par la maladie, nécessitant souvent le recours à un fauteuil roulant et à une assistance respiratoire et pouvant raccourcir l’espérance de vie.

Une enzymothérapie de remplacement (ERT) est disponible pour la maladie de Pompe, mais présente une efficacité limitée et une immunogénicité élevée surtout dans la forme infantile de la maladie. Les défenses de l’organisme neutralisent peu à peu cette molécule au fur et à mesure des administrations. En conséquence, cette approche ne parvient pas à corriger totalement l’accumulation de glycogène pathologique dans le tissu nerveux et les muscles squelettiques.

Maladie de Pompe : le rôle de Généthon

Généthon a développé un produit de thérapie génique permettant de corriger l’accumulation de glycogène dans le muscle et le système nerveux central, et d’améliorer l’hypertrophie cardiaque ainsi que le dysfonctionnement musculaire et respiratoire dans un modèle murin de la maladie.

Maladie de Pompe : et aujourd’hui ?

Généthon collabore depuis 2017 avec la société bio-pharmaceutique Spark Therapeutics pour la préparation d’un essai clinique pour la mise au point et le développement d’une thérapie génique virale ciblant le foie pour traiter la maladie de Pompe.

La société Spark Therapeutics a démarré en 2021 un essai clinique (NCT04093349) pour tester le produit SPK-3006, fruit de la collaboration avec Généthon. Le but de cette étude est d’évaluer l’innocuité, la tolérance et l’efficacité d’une injection intraveineuse de SPK-3006 chez des adultes atteints de la forme tardive de maladie de Pompe recevant un traitement enzymatique substitutif (ERT). Cette étude est programmée dans des centres américains, puis européens.

Maladie de Pompe : en savoir plus