Maladie de Crigler Najjar

Recherche Phase pré-clinique Phase I ou I/II  

La maladie de Crigler-Najjar est une maladie génétique rare du foie conduisant à des complications neurologiques irréversibles dues à la neurotoxicité de la bilirubine non conjuguée. Le traitement symptomatique de la maladie consiste en une photothérapie quotidienne réalisée pendant les heures de sommeil d’une durée minimum de 10 à 12 heures (jusqu’à 18 heures lors d’épisodes infectieux). Aujourd’hui, le seul traitement curatif possible est la transplantation hépatique dont les inconvénients restent majeurs (risques opératoires, durée de vie du greffon, intolérance au traitements antirejet).

L’équipe du Dr Federico Mingozzi à Généthon, en collaboration avec le Dr. Philippe Labrune (AP-HP, Hôpital Antoine Béclère, Clamart, France), le Dr. Piter Bosma (Academic Medical Center, Tytgat Institute, Amsterdam, Pays Bas), et le Dr. Andres Muro (International Centre for Genetic Engineering and Biotechnology, Trieste, Italie), a développé un traitement de thérapie génique afin de restaurer l’activité bilirubine-glucuronosyltransférase défaillante dans le foie des patients.

Après la période de recrutement et d’observation préalable des patients, l’injection du premier patient a été réalisée début décembre 2018 en France, par le Pr Labrune à l’Hôpital Beclère, à Clamart. Généthon est promoteur de cet essai de phase I/II consistant à injecter, par voie intraveineuse, un vecteur AAV qui permet de transférer une copie du gène UGT1A1 (codant pour la production de la bilirubine GT) dans les cellules hépatiques. Au cours des prochains mois, 17 patients au total seront traités.

L’essai européen CareCN permettra d’évaluer la tolérance du produit, de définir la dose optimale et d’évaluer l’efficacité thérapeutique du candidat-médicament. Il se déroule dans 4 centres investigateurs en Europe : en France (Pr Labrune, Hôpital Béclère à Clamart) ; en Italie (Pr Brunetti-Pierri, Hôpital Federico II à Naples et Pr d’Antiga, Azienda Ospedaliera Papa Giovanni XXIII à Bergame) et aux Pays-Bas (Pr Beuers, Academic Medical Center à Amsterdam).

Communiqué de presse