Anémie de Fanconi

Recherche Phase pré-clinique Phase I ou I/II  

L’anémie de Fanconi est une maladie génétique rare faisant partie des syndromes d’insuffisance médullaire héréditaires, affectant les cellules souches du sang et qui conduit à une insuffisance médullaire, des anomalies congénitales et une prédisposition au cancer. Elle touche les deux sexes et son diagnostic est souvent fait tardivement, au stade de l’apparition de l’insuffisance médullaire. L’évolution hématologique se fait vers une aplasie médullaire sévère ou une leucémie.
Quinze gènes codant pour les protéines FANC existent (FA-A,B,C,D1,D2,E, F, G, I, J, L, M, N et P) et des mutations dans chacun d’entre eux est associée à la pathologie. Chacune de ces protéines est impliquée dans les mécanismes de réparation de l’ADN, ce qui explique la survenue des cancers.
Parmi ces gènes, la mutation dans le gène fanc-A est celle la plus fréquemment retrouvée dans la pathologie (65% des cas). La prévalence de l’anémie de Fanconi de type A est estimée aux alentours de 1/200 000.

La transplantation de cellules hématopoïétiques est aujourd’hui le seul traitement, mais cette approche n’est pas dénuée de risque en particulier chez ces patients sensibles au stress cellulaire. Les risques sont liés aux infections et cancers secondaires, à la prise d’immmunosuppresseurs et à l’apparition de complications sévères telles que la maladie du greffon contre l’hôte (GvH). La survenue de GvH chronique peut faire développer des carcinomes chez ces patients.

Le traitement proposé est une approche de thérapie génique pour les patients porteurs de mutations dans le gène fanc-A.
L’approche consiste à restaurer l’activité fanc-A défaillante grâce au transfert de gène dans des cellules souches hématopoïétiques du patient à l’aide d’un vecteur lentiviral.

En collaboration avec une équipe du CIEMAT à Madrid, Généthon a développé et produit un vecteur lentiviral pour réaliser des études pilotes en Espagne (Hopital Jesus del Nino, Madrid) et dans plusieurs pays européens dont la France, dans le cadre du consortium européen Eurofancolen.