Rencontre avec Justine Klonowski, responsable juridique à Généthon

Récemment promue responsable juridique à Généthon, Justine Klonowski joue un rôle clé dans l’élaboration des contrats qui lient Généthon à ses partenaires. Elle dit sa fierté de prendre part à la mission de ce labo atypique.

Du monde des médias au secteur de la santé

« Je suis avant tout une juriste spécialisée dans la propriété intellectuelle », explique Justine. C’est en effet la spécialisation de son Master 2 de droit obtenu en 2010. Après son stage de fin d’études chez Mondadori France, elle effectue deux autres stages chez L’Équipe 24/24 et Wagram Music. « J’ai commencé par m’intéresser à la propriété littéraire et artistique, puis j’ai réalisé que ce n’était pas épanouissant pour moi. » Justine se tourne alors vers la propriété industrielle, et c’est un peu par hasard qu’elle rejoint le secteur de la santé, se souvenant d’une camarade d’université qui s’intéressait à ce milieu.

Elle intègre d’abord la filiale de valorisation de l’Institut Gustave Roussy en tant que juriste junior, et y travaille pendant 6 ans. Devenue juriste unique de la filiale, Justine a soif de changement. Elle est contactée par un chasseur de têtes et rejoint Généthon en 2018 : « Ça a été une transition idéale parce que j’ai pu m’éloigner d’un environnement purement académique, sans pour autant intégrer une grosse entreprise pharmaceutique. »

Un quotidien rythmé par les contrats

Près de 80% de l’activité de Justine consiste à gérer la mise en place de contrats de toutes sortes entre Généthon et une multitude d’acteurs, des biotechs d’envergure mondiale aux prestataires plus classiques. « Les plus intéressants sont évidemment les contrats clés à fort enjeu de propriété intellectuelle », confie-t-elle. De l’analyse des besoins du client au suivi du contrat après sa validation, Justine s’assure de la cohérence du projet avec la stratégie de Généthon.

Les 20% restants de son temps sont dédiés à diverses activités :

« J’interviens dans la structuration de la direction juridique comme cheffe de projet pour la mise en place d’un logiciel contrats, aujourd’hui utilisé en routine à Généthon, permettant la validation électronique des contrats, leur enregistrement. » Justine insiste sur le besoin de développer des outils et des bonnes pratiques permettant une meilleure efficacité.

« De même, selon l’actualité juridique je dois sensibiliser des équipes de Généthon aux dernières mesures en date » explique Justine « en particulier pour le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) mis en œuvre au sein de Généthon en lien étroit avec l’AFM. »

 « Je dirais que la veille juridique va avec le bon suivi de l’actualité, précise Justine, pour permettre la sensibilisation des équipes (notamment scientifiques) sur une multitude de sujets. Récemment j’ai élaboré une présentation sur les enjeux des Contrats de Copropriété. »

Justine apporte l’assistance juridique nécessaire au bon déroulement et au succès des projets de valorisation entrepris par l’équipe du Business Development. « Il m’arrive de travailler avec un cabinet d’avocats qui nous accompagne sur des dossiers d’envergure », précise Justine.

« Par exemple j’ai eu la chance de participer à la création d’une biotech (Atamyo Therapeutics) travaillant sur les dystrophies musculaires progressives(LGMDs), nécessitant des actions multiples de ma part pour les supports juridiques, le transfert d’activités, la négociation de plusieurs contrats (prestation de service, collaborations et licences). »

C’est donc la polyvalence de sa profession qui séduit Justine : « J’aime cet aspect couteau suisse, les projets sont intéressants et variés. Depuis que je suis responsable juridique, j’ai plus de responsabilités et davantage d’expertise que lorsque j’étais juriste. » En effet, l’organisation de l’équipe juridique de Généthon permet à ses membres de participer à une grande diversité de projets, d’apprendre une multitude de choses et ainsi d’évoluer… « Mon but est d’être toujours plus pertinente, toujours plus utile », affirme-t-elle.

« Le patient avant tout »

Justine est fière de participer à l’aventure Généthon : « J’ai le sentiment de contribuer à la mission générale de l’association. Je suis attachée à l’histoire du laboratoire, fondé par une association de patients, et le travail des équipes de Généthon est formidable. »

Au sein de la direction juridique, ses attentes professionnelles sont satisfaites : « Il y a une vraie complémentarité entre les membres du service. L’équipe est efficace et agréable, avec une bonne dynamique de travail. Le progrès est valorisé et récompensé, c’est très épanouissant. »

En savoir plus

Pourquoi travailler à Généthon

Nos offres d’emploi