Profils scientifiques

Généthon mobilise de nombreux experts, dont :

F MAVILIO_6934 - 1WEB Directeur Scientifique
Fulvio Mavilio, Ph.D. fmavilio@genethon.fr

Il a été Directeur de Recherche Exploratoire à Molmed SpA (2002-2005), fondateur et Directeur Scientifique de Genera SpA (1999-2002), et co-Directeur de l’Institut de thérapie génique San Raffaele-Telethon à Milan, Italie (1995-2002). Membre de l’Association Européenne de Biologie Moléculaire (EMBO), Président du Comité d’Enseignement de la Société Américaine de Thérapie Génique (ASGT), et membre du Conseil Rédactionnel dans nombre de journaux internationaux dans le domaine de la génétique, de la biologie moléculaire et de la thérapie génique. Diplômé en Biologie à l’Université de Rome en 1976, il a obtenu un Ph.D. en Génétique Médicale à l’Ecole de Médecine de la même Université en 1979, et a enseigné en tant que visiteur scientifique à l’Institut Wistar à Philadelphie (PA, USA) de 1985 à 1989. Expert et pionnier dans les domaines de thérapie génique et de la recherche sur les cellules souches, et a publié plus de 140 articles dans de grandes revues internationales. Il est également Professeur de biologie moléculaire à l’Université Modena et Reggio Emilia (Modena, Italie).

Directeur de Recherche Inserm, Directeur Unité U951
Anne Galy, Ph.D.

Anne Galy dirige à Généthon un groupe de recherche labellisé par l’Inserm et un programme translationnel de thérapie génique hématopoïétique. Elle est diplômée en Pharmacie et a reçu un doctorat en Immunologie à  l’Université de Lyon (1989). Anne Galy a travaillé aux USA dans le secteur de la biotechnologie à Palo Alto en Californie avant de devenir Professeur en Immunologie à l’Ecole de Médecine et au Karmanos Cancer Institute de l’Université de Wayne State à Detroit, Michigan. En 2001, elle rejoint l’Inserm au grade de Directeur de Recherche. Elle dirige à l’heure actuelle l’unité Inserm 951 à Généthon qui est associée à l’Université d’Evry Val d’Essonne et à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Ce laboratoire de recherche développe des traitements innovants pour des maladies du système immunitaire et sanguin et s’intéresse aux  mécanismes d’immunisation par transfert de gène viral. Anne Galy a publié plus de 90 articles dans des revues internationales.

Chercheur
Isabelle Richard, Ph.D.

Isabelle Richard a rejoint Généthon dès 1996 et dirige un groupe de recherche qui développe des traitements innovants pour les dystrophies musculaires et qui s’intéresse également à la génétique et aux mécanismes physiopathologiques de ces maladies.
Elle est également en charge d’un programme translationnel de thérapie génique musculaire. Isabelle Richard est directeur de recherche au CNRS et a reçu un doctorat en Génétique Humaine à  l’Université de Paris 7 (1996).
Elle participe à un projet Européen « NMD-chip ».
Isabelle Richard a publié 110 articles dans des revues internationales.

Chercheur
Anna Buj-Bello, Ph.D.

Médecin, titulaire d’un Ph.D. de neurosciences de l’Université de St. Andrews (Grande-Bretagne), Anna Buj Bello dirige aujourd’hui à Généthon une équipe de recherche et un programme translationnel de thérapie génique pour le traitement de la myopathie myotubulaire.
Après avoir effectué un post-doctorat à l’IGBMC, Illkirch, où elle a travaillé de nombreuses années sur des modèles murins de la myopathie myotubulaire, elle a rejoint l’INSERM au grade de Chargée de Recherche de classe 1 en 2004, et a rejoint Généthon en 2009.
Anna Buj-Bello a publié 27 articles dans des revues internationales.

Responsable vectorologie appliquée
Otto-Wilhelm MERTEN, Ph.D.

Otto-Wilhelm MERTEN a rejoint Généthon en 1997. Il est aujourd’hui responsable du groupe de vectorologie appliquée de Généthon, qui contribue à l’innovation et à l’optimisation de la production de vecteurs. Docteur en biotechnologie (Vienne, Autriche), il a travaillé à l’Institut Pasteur (Paris, France) ainsi qu’à l’Institut de Recherche Sandoz (Vienne, Autriche). Il a été impliqué dans le développement de procédés pour la production de virus à des fins vaccinales (grippe, poliomyélite, rage), puis à des fins thérapeutiques. Otto-Wilhelm Merten a publié 112 articles dans des revues internationales et est rédacteur en chef de Cytotechnology.  Membre du comité exécutif de l’ESACT (European Society for Animal Cell Technology) depuis 16 ans (président de 2001 à 2005).

F MINGOZZI_CH_03_WEB Chercheur
Federico MINGOZZI, Ph.D.

Federico Mingozzi dirige actuellement un groupe de recherche à Généthon qui développe des thérapies géniques ciblées sur le foie afin de traiter certaines  maladies héréditaires et afin de caractériser l’immunité et la tolérance induite par le transfert de gènes. Il est également maître de conférences à l’Université Pierre et Marie Curie, à Paris.Il a obtenu son diplôme de biologie et un doctorat en biochimie et biologie moléculaire à l’Université de Ferrara, en Italie. Il a également obtenu une maîtrise en administration des affaires de l’Université Drexel, aux États-Unis. Il a passé plus de dix ans aux États-Unis à l’Hôpital des enfants de Philadelphie et à l’Université de Pennsylvanie, où il a participé aux premiers développements chez l’homme  de thérapies géniques basées sur la plate-forme de vecteurs AAV (virus adéno-associé). Dans ses recherches, il a caractérisé les mécanismes d’induction d’une tolérance immune médiée par transfert de gènes d’un vecteur AAV dans le foie. Plus récemment, il s’est concentré sur le développement clinique de thérapies géniques à base de vecteurs AAV pour les maladies héréditaires et sur l’étude des réponses immunitaires dirigées contre les vecteurs AAV dans des essais humains. Il a contribué à plusieurs premiers essais cliniques de transfert de gènes de l’AAV pour des indications comme l’hémophilie B, l’amaurose congénitale de Leber et la carence de la lipoprotéine lipase; Il a contribué à environ 80 publications, y compris des articles scientifiques  originaux, des critiques et des commentaires, et chapitres de livres.