Initiative Posdoctorale Internationale 2018

Référence 2018-IPD-001

Dans le cadre d’un programme sur les dystrophies musculaires, Généthon initie un projet d’édition du génome par la technologie CRISPR/Cas9 pour des gènes de grande taille, avec un focus particulier sur la titine et pour lequel il recrute un chercheur post doctorant (H/F).

Le Projet

La dystrophine et la titine sont deux protéines dont les mutations conduisent à des dystrophies musculaires. La grande taille des gènes correspondant complique les approches classiques de thérapie génique. Pour dépasser cette contrainte, ce projet vise à développer de nouveaux outils à visée thérapeutiques basés sur la technologie CRISPR/Cas9 sous ces différentes formes et ce, sur des modèles de cellules pluripotentes induites et modèles murins.

  • Poste en CDD de 3 ans, basé à Evry (91), à pourvoir début janvier 2019.
  • Pour postuler
  • La date limite de réception des candidatures est fixée au 15 septembre 2018.

 

Référence 2018-IPD-002

Dans le cadre du projet « Myopathies congénitales », Généthon recrute un chercheur post-doctorant (H/F).

Le Projet

Les myopathies congénitales représentent un groupe de maladies génétiques d’apparition précoce qui se manifestent par une faiblesse musculaire et fréquemment une insuffisance respiratoire. Le but de ce projet est de mettre en place des approches de thérapie génique innovantes pour certaines de ces myopathies et réaliser des preuves de concept thérapeutiques chez les modèles animaux.

  • Poste en CDD de 3 ans, basé à Evry (91), à pourvoir début janvier 2019.
  • Pour postuler
  • La date limite de réception des candidatures est fixée au 15 septembre 2018.

 

Référence 2018-IPD-003

Dans le cadre du projet « Développent de nouvelles technologies d’édition du génome pour le traitement de la maladie musculaire de Duchenne », Généthon recrute un chercheur post doctorant (H/F)

Le Projet

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une des maladies neuromusculaires génétiques les plus fréquentes dans le monde qui affecte 1 dans 3500 jeunes garçons. La majorité des patients DMD perdent la marche tôt et développent graduellement une hypertrophie cardiaque –provoquée par une grave fibrose myocardique, entraînant le décès du patient en général entre 20 et 30 ans. Notre objectif est de trouver une stratégie alternative d’édition du génome pour traiter tous les patients quel que soit le génotype. Le chercheur postdoctoral mènera la construction, caractérisation et l’usage de la technologie CRISPR/Cas9 in vitro dans des cellules musculaires de patients sains et DMD et in vivo sur des modèles de souris.

  • Poste en CDD de 3 ans, basé à Evry (91), à pourvoir début janvier 2019.
  • Pour postuler
  • La date limite de réception des candidatures est fixée au 15 septembre 2018.